La finale du Championnat de France 5 Quilles Masters s’est déroulé ce week-end à Gravelines. Comme à son habitude le club a parfaitement organisé cette compétition, notamment avec une retransmission intégrale de tous les matchs du week-end en streaming sur le canal YouTube du club.

Les 16 joueurs ont donné vie à de belles batailles, bien souvent décidées dans le tout dernier set. C’est là un des grands atouts de ce mode de jeu où un match peut basculer sur un tir, où des remontées spectaculaires sont toujours possibles, où le côté psychologique et tactique est tout aussi important que la technique pure.

Dans la poule 1 des qualifications, si Michaël Carreau (Laxou) gagne tous ses matchs, la 2ème place qualificative se joue dans une triangulaire très serrée qui tourne à l’avantage de Giuseppe Lambiase (Romans sur Isère) pour avoir obtenu un point de set de plus que ses adversaires.

Dans la poule 2, belle performance de David Guillemant (Annoeullin) qui gagne tous ses matchs et notamment son deuxième contre le favori Christophe Duvernoy (Morangis) qui avait pourtant gagné aisément les 2 premières manches. Matthieu Hingant (Foix, 7 fois champion de France) de son côté passe très près de la correctionnelle car après avoir perdu contre Guillemant, gagne sur le tout dernier tir du 5ème set contre Jean-Charles Wallart (Ronchin). Du coup le dernier match entre Hingant et Duvernoy devient décisif pour la qualification et tourne à l’avantage du premier sur le score de 3 sets à 0.

Dans la poule 3 quatre matchs sur 6 se terminent au 5ème set. Le jeune Florian Guingand (Morangis, 22 ans) fait un sans faute et est rejoint en quart de finale par Guillaume Rouby (Villefranche, 27 ans) qui réussit à combler son retard et gagner au 5ème set dans le dernier match contre Angelo Manzoli (Saint-Raphaël, 9 fois champion de France). Gianni Bongiovanni (Mer) rate de peu la qualification après avoir joué 15 sets sur ses 3 matchs (1 gagné, 2 perdus).

La poule 4 voit la qualification, dans l’ordre, de Xavier Guérin (Draveil) et de Nicolas David (Saint Sébastien) devant Alexis Lemâtre (Gravelines, 26 ans) et Dominique Verhaghe (Gravelines).

Dans les quarts de finale Lambiase l’emporte au 5ème set (60 à 53) contre Guérin, David gagne contre Guillemant en 3 manches ; même score de 3 à 0 pour Guingand contre Rouby. Carreau, enfin, rejoint les demi-finales en disposant de Hingant en 4 sets.

Dans la première demi-finale David déroule son jeu face à Lambiase qui ne démérite pas malgré le score final de 3 sets à 1.

La deuxième demi-finale entre Guingand et Carreau nous offre 5 sets à haute tension. Les joueurs en gagnent un chacun en alternance. Si Carreau gagne les siens assez aisément, Guingand est obligé de s’accrocher pour combler son retard et réussir à l’emporter au dernier tir sur un écart minime.

La finale désignera de toute façon un champion de France inédit, ni Nicolas David ni Florian Guingand ayant encore de titre à leur palmarès.

Le premier set tourne à l’avantage de David 60 à 57. Guingand n’a pas dit son dernier mot ; avec un jeu d’attaque redoutable et de belles sorties des positions difficiles qui lui laisse son adversaire il arrive à prendre une option sérieuse sur le match en gagnant sèchement les 2 manches suivantes. David après la pause réussit à retrouver la confiance et le coup de queue qu’il avait su montrer dans les matchs précédents et s’envole vers son premier titre de Champion de France en gagnant les 2 derniers sets.

Superbe fin de saison pour Nicolas David qui venait de remporter le tournoi de Rouen. Une consécration bien méritée pour un joueur qui est parmi les meilleurs depuis plusieurs années.

Bravo aussi à Florian Guingand, le benjamin de cette compétition, qui confirme ses énormes progrès tant sur le plan technique que mental. S’il pouvait être considéré un outsider jusqu’à présent, il est désormais installé parmi les meilleurs de cette belle spécialité.

Place maintenant à la Coupe d’Europe pour équipes nationales qui aura lieu du 12 au 15 mai à Hall in Tirol (Autriche). La France sera représentée par Michaël Carreau, Christophe Duvernoy, Xavier Guérin et Guillaume Rouby.